Etat d'avancement

Le projet Interreg V GR COSAN, qui a démarré le 1er janvier 2019, a été approuvé le 18 février 2020, après avoir connu une longue procédure de validation. Cette situation a entravé le démarrage effectif du projet durant l’année 2019. 

En outre, seulement trois semaines après sa validation, le projet a dû endurer, dès mars 2020, la pandémie de Covid-19. Ces circonstances exceptionnelles ont handicapé le démarrage des actions du projet, de par les fermetures de frontières, l’importante charge de travail pesant sur les hôpitaux et sur les acteurs du domaine de la santé, la difficulté de se réunir en présentiel, etc.

Cette situation inédite a freiné le développement des différentes actions du projet.

Nonobstant, divers travaux et actions ont pu être menés à bien et les opérateurs visent à atteindre les objectifs fixés.

En ce qui concerne la création d’un observatoire transfrontalier de la santé en Grande Région, les travaux nécessaires à la réalisation de cet objectif ont bien progressé. En effet, une méthodologie a été définie ; une matrice de définition des indicateurs a été réalisée ; les sources d’accès aux données disponibles pour les différents territoires concernés de la Grande Région ont été recensées ; et des contacts ont été pris avec divers organismes de gestion des données recherchées.

Pour ce qui est du développement de la coopération transfrontalière en santé par la mutualisation de l’offre des versants frontaliers pour améliorer l’accès aux soins, une convention a été passée dans l’Eifel entre les hôpitaux de Saint Vith et de Prüm et le Ministère de la Santé de la Rhénanie pour permettre aux parturientes de la région de Prüm de pouvoir accoucher à Saint Vith. De plus, dans le cadre de la pandémie de la Covid-19, un accord transfrontalier est intervenu entre les CSL d’Arlon et le Centre de Réhabilitation de Colpach, début avril 2020, avec l’agrément des autorités sanitaires concernées pour traiter en revalidation les patients hospitalisés à Arlon souffrant de la Covid-19. Par ailleurs, cette pandémie a donné naissance à des transferts transfrontaliers de patients atteints de la Covid-19 dans la Grande Région. Ceux-ci constituent des précédents en matière de coopération sanitaire transfrontalière qui n’avaient jamais eu lieu par le passé. Sous l’angle de la coopération transfrontalière interrégionale en Grande Région, la pandémie peut être considérée comme un levier dans la mesure où elle crée une dynamique de collaboration entre les structures de soins et entre les autorités sanitaires qui les ont validés.

Au départ de ces éléments, nous avons communiqué dans la presse et plaidé, au niveau de différentes instances politiques, l’intérêt de développer des coopérations transfrontalières dans la Grande Région mais surtout la nécessité de poursuivre cette dynamique en dehors des périodes de crises.

C’est également dans ce sens qu’a été organisé, le 12 mars 2021, un webinaire sur les « Perspectives de coopération transfrontalière en santé dans la Grande Région », qui a rassemblé un grand nombre d’intervenants de qualité et qui ont mis en avant la nécessité de structurer la coopération sanitaire entre les différents versants frontaliers, notamment en  négociant  des accords-cadres entre les pays qui n’en sont pas encore dotés tels que la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne. Ce webinaire peut être visionné en replay : https://www.youtube.com/watch?v=Erd7kySNaRQ

Enfin, plusieurs articles relatifs au développement de la coopération sanitaire en Grande Région sont parus dans les différents numéros de notre newsletter « Flash Santé Transfrontalière ».

Le présent site Internet vise à présenter le projet et ses réalisations, ainsi qu’à mettre à disposition un ensemble de ressources relatives au projet et à la coopération sanitaire transfrontalière en Grande Région. Vous y trouverez ainsi une boîte à outils qui rassemble divers documents d’étude mais aussi plusieurs communications/recommandations/résolutions émises au niveau de l’Union européenne et de la Grande Région, différents articles de presse qui portent sur le projet ainsi que sur la coopération sanitaire transfrontalière, les numéros de notre newsletter « Flash Santé Transfrontalière », etc.